primafamilia_Logo_FINAL 4 Kopie.png

Projet familles hôte

L'association prima-familia a repris le projet d'hébergement de personnes réfugiée chez des privés de l'organisation suisse d'aide aux réfugiés (OSAR).

-

L'intégration sociale et professionnelle sont des piliers importants pour les familles réfugiées et les personnes requérants l'asile.

Lorsque l'on se sent accepté et que l'on reçoit du soutien il est plus facile de trouver des repères et de se construire une nouvelle vie. Le projet de famille hôte permet aux familles d'héberger des réfugiés reconnus (permis B), des réfugiés admis provisoirement (permis F) et des demandeur/se d'asile (permis N). Lorsqu'une demande présente une forte probabilité que la protection en Suisse soit accordée, la vie en commun dans une famille d'accueil favorise une vie autonome en Suisse. 


Ce projet profite à l'économie suisse qui bénéficie d'une plus grande main-d'oeuvre, à la société qui profite d'un échange culturel et aux finances publiques qui jouissent de charges sociales réduites. Cette idée s'ancre dans la tradition Suisse d'entretenir une culture de solidarité et de la bienvenue envers les réfugiés. 

 

L'association prima-familia a repris le projet d'hébergement de personnes réfugiée chez des privés de l'organisation suisse d'aide aux réfugiés (OSAR).

-

L'intégration sociale et professionnelle sont des piliers importants pour les familles réfugiées et les personnes requérants l'asile.

Lorsque l'on se sent accepté et que l'on reçoit du soutien il est plus facile de trouver des repères et de se construire une nouvelle vie. Le projet de famille hôte permet aux familles d'héberger des réfugiés reconnus (permis B), des réfugiés admis provisoirement (permis F) et des demandeur/se d'asile (permis N). Lorsqu'une demande présente une forte probabilité que la protection en Suisse soit accordée, la vie en commun dans une famille d'accueil favorise une vie autonome en Suisse. 


Ce projet profite à l'économie suisse qui bénéficie d'une plus grande main-d'oeuvre, à la société qui profite d'un échange culturel et aux finances publiques qui jouissent de charges sociales réduites. Cette idée s'ancre dans la tradition Suisse d'entretenir une culture de solidarité et de la bienvenue envers les réfugiés. 

Projet familles hôte